Les Scouts de Sophia - Valbonne - Biot

Week-end bleu à La Trinité

148

A l’occasion du premier week-end campé de l’année, la tribu a pris la direction de La Trinité. Les chefs de Nice nous avaient indiqué ce lieu qui s’est avéré parfait pour l’occasion : étaient à disposition un espace herbeux pour jouer, de la place pour les tentes et une maisonnette pour se protéger du froid. Cinq étoiles seraient méritées sur Scout Advisor !

Une fois les tentes montées, les jeunes ont découvert une version scoute du jeu vidéo Fortnite samedi après-midi. Elle consiste à attraper la queue de vie de ses adversaires dans une zone de jeu qui se rétrécit au fil du temps. Après quatre parties acharnées, la nuit tombait et nous rappelait que le dîner ne se ferait pas tout seul. Direction la cuisine pour que les garçons nous préparent des pâtes à la carbonara (enfin, d’après eux, ce n’était pas la vraie recette de la carbonara, mais c’était quand même bon). La journée se termina par une veillée Devine-tête par équipes et quelques énigmes.

Dimanche matin, la tribu s’est réunie en conseil pour choisir les Terres d’aventure qu’elle explorera au cours de l’année : Construction & Fabrication et Solidarité (pour les non-initiés, ce sont les thèmes des projets d’année). La prochaine sortie sera l’occasion de trouver des Aventures concrètes à vivre.       Une fois la décision actée, place à un nouveau jeu : une bataille navale revisitée où mimes, devinettes et blindtests permettent de lancer des missiles sur les bateaux adverses. La victoire a été attribuée (non sans litige) à l’équipe Fish & Chips après une partie serrée. Heureusement, le déjeuner a permis de réconcilier tout le monde. L’après-midi a encore été l’occasion de se défouler dehors, cette fois-ci en jouant au Sagamore dans l’univers des virus informatiques. Le temps passant, voilà déjà l’heure de tout ranger avant l’arrivée des parents : pliage des tentes, nettoyage des salles utilisées, rangement de la malle sont faits en vitesse. Un peu trop vite peut-être au regard de l’arrivée des parents retardée par les gilets jaunes. Ils voulaient certainement rallonger notre plaisir.

Les commentaires sont fermés.